Parution : C'est la faute à l'ostensoir

Parution : C'est la faute à l'ostensoir

Le long temps qu’accorde Gilles Jobidon à la fabrication de chacun de ses romans montre tout le soin qu’il apporte à son travail : d’abord un souci de documentation, puis de décantation nécessaire et, finalement de constitution des personnages, du motif narratif et de la langue. Son carnet d’écriture est rempli de réflexions à cet égard. À ces observations pratiques se sont greffées celles de l’impact de la littérature aujourd’hui, de sa commercialisation et de son spectacle promotionnel ; une méditation sur  l’engagement de consacrer sa vie à l’écriture, bien loin de toute parade médiatique ; et aussi des souvenirs d’enfance et de jeunesse. Pour en savoir plus.

Partagez cette nouvelle!


<Retour à la liste