Parution : Chaîne de montage

Parution : Chaîne de montage

À Ciudad Juárez, ville frontière entre le Mexique et les États-Unis, bastion des cartels de la drogue et point frontalier parmi les plus passants de la planète, des centaines de femmes ont été assassinées depuis 1993, sans que ces morts atroces (viols, mutilations, strangulations) aient été ni élucidées ni, bien sûr, punies. Vivant dans des maisons de carton aux confins du désert, les victimes étaient employées dans des maquiladoras, des usines d’assemblage (pour femmes seulement) possédées par des multinationales, fonctionnant nuit et jour, et produisant vêtements et objets destinés à la consommation des Américains du Nord. Dans la pièce, une femme d’ici, aux prises avec les objets de son quotidien qui semblent tous l’accuser, crie sa révolte et sa colère, tentant de comprendre l’incompréhensible. Pour en savoir plus.

Partagez cette nouvelle!


<Retour à la liste